Archive(s) de août 2011

Un jour / One day

Mercredi 24 août 2011

Depuis quelques jours, il y'a une affiche cinéma dans le métro qui a attiré mon attention. L'affiche de "un jour" qui est vraiment très jolie, mais aussi très cliché. Un homme qui embrasse une femme c'est d'un générique totale de déjà vu.

A lire les commentaires élogieux, c'est peut être un film à aller voir. Je vous dirais ca dans quelques heures… Si je trouve le temps d'y aller. J'espère juste que l'on ne tombe pas dans le classique de ce genre.

Il semble que le film soit inspiré d'un roman de David Nicholls.

 

Concernant l'histoire, c'est celui de deux étudiants qui décide de se revoir le 15 juillet de chaque année, après une relation sexuelle raté. On va voir l'évolution d'une relation ambigüe entre Emma et Dexter sur une période d'une vingtaine d'année. C'est un mélange d'amitié, de dispute et d'amour.

Commentaires fermés

Sourire / Smile

Mercredi 24 août 2011

[Préface]

Quand je regarde mes neuveux, quand je vois leurs sourires. Je me dis qu'ils rayonnent de joie. Il vive l'instant présent sans se soucier de rien. C'est la que l'on se rend compte que la joie et le bonheur ne tiens à pas grand chose. C'est ce sentiment de vie que je voulais vous partager à travers ces mots.

When I look at my nephews, when I see their smiles. I say they radiate joy. There live the present moment without worrying about anything. This is where we realize that the joy and happiness doesn't much like to. It's this sense of life I wanted to share through these words.

Création: 31 Aoû 2007, 09:30

[Sourire]

Petite et innocente,
Pleine de vie et de joie.
Elle exprime si facilement ces rêves.
L'enfance est remplit d'espoir.

Finalement, c'est elle qui remplit la bouteille vide que je suis.
Elle a su décrocher un sourire de mes lèvres.

 

[Smile]

Small and innocent,
Full of life and joy.
It expresses the dreams so easily.
Childhood is filled with hope.

Finally, it's she who fills the empty bottle that I am.
She was able to get a smile from my lips.

Commentaires fermés

Peu à peu elle s’essouffle / Little by little she runs out of steam

Mardi 23 août 2011

[Préface]

Parfois dans un couple, il y'en a un qui a tendance à accélérer le pas dans tout ce qu'il fait. Au quotidien, cela devient très vite difficile pour l'autre personne, surtout s'il y'a un écart de rythme de vie. Et finalement, on finit par mourir et ne plus pouvoir suivre notre moitié. C'est ce sentiment là que je voulais faire passer au gens. Parce qu'un couple, c'est une décision à deux, un choix à deux, un rythme à deux, … C'est aussi accepté les défauts de l'autre et reconnaitre ces qualités. Hé oui, c'est un travail à deux.

Sometimes in a relationship, it's that tends to accelerate the pace in everything he does. In everyday life, it quickly becomes difficult for the other person, especially if there's a difference of lifestyle. And finally, you end up dying and not being able to follow our half. It's this feeling I wanted to share with a people. Because a couple is a decision for two, a choice to two, a rhythm with two … It also accepted the faults of others and recognize these qualities. Yep, it's a work in pairs.

 

Création: 31 Aoû 2007, 09:25
Correction: 22 Août 2011, 21:31

 

[Peu à peu elle s'essouffle]

A courir à droite et à gauche,
Devant et derrière elle,
Elle m'a perdu du regard.

La première fois, c'était sur ce pont.
Elle perdit connaissance,
Alors que j'étais sur l'autre rive.

Un soir sous la douche,
J'ai entendu la pluie tombé.
En réalité, c'était ces pas.

Essouflé de me voir courir,
Elle c'est arrêté,
Loin derrière moi.

 

[Little by little she runs out of steam]

A run to the right and left,
Front and behind her,
She lost sight.

The first time was on the bridge.
She lost consciousness,
While I was on the other side.

One evening in the shower
I heard the rain fell.
In reality it was not these.

Breathless to see me run,
She's arrested,
Far behind me.

Commentaires fermés

En cours de chemin… / Along the way…

Mardi 23 août 2011

[Préface]

La vie est parfois difficile. Elle est fait de joie, de rencontre, de séparation et encore beaucoup d'autres choses. Ici, j'ai voulu aborder un thème plus difficile, la séparation, souvent et parfois le reflet de la réalité.

Life is sometimes difficult. It's made of joy, meeting, separation and many other things. Here, I wanted to tackle a difficult topic, separation, and often times a reflection of reality.

Création: 31 Aoû 2007, 09:23
Correction: 22 Août 2011, 21:31

[En cours de chemin ...]

Pas sans toi, je n'irais.
Dans la douleur ou les pleures.
Dans la joie et le bonheur.

On s'était dit que tout se construirait avec le temps.
Au fur à mesure. Pas à pas.
Alors pourquoi faire écrouler cette bâtisse ?

Je voudrais seulement me faire pardonner.
Donner le meilleur de moi même.
Me dire encore que tu existes.

[Along the way ...]

Not without you, I would.
In pain or crying.
In joy and happiness.

We thought that everything would be built over time.
As you go. Step by step.
So why bring down this building?

I just want to be forgiven.
Give the best of myself.
I still say that you exist.

Commentaires fermés

Solitude d’une paire

Mardi 23 août 2011

[Préface]

Je voulais faire un jeu de mot avec les mains, l'ennui et la solitude. Comme si l'un des mains ne pouvait pas se passer de l'autre.

"Sot lis tu Dawj" se lit solitude. Dawj se prononce comme "de" avec un "e" plus allongé et prononcé. C'est aussi une couleur (blanc) et un prénom pour fille chez les hmong.

Sorry, I didn't translate this poem, because word game isn't enable in english.

Création: 31 Aoû 2007, 09:16

[Solitude d'une paire]

Je n'ai qu'elles, mes mains.
Pour écrire et m'exprimer.

Elles sont plusieurs et pourtant seules.
Quel sot lis tu, Dawj !

Commentaires fermés
Tags: , , ,
Classé dans poem, poème |

2 croquis pour le plaisir / 2 sketch for my pleasure

Lundi 22 août 2011

Just pour le fun / Just for fun

Commentaires fermés
Tags: , , , ,
Classé dans dessin, drawing |

Recherche stylet Intuos 2 pas cher! / Search Intuos 2 cheap!

Lundi 22 août 2011

La transaction pour l'achat d'une wacom intuos 3 à échoué… alors je me venge sur ma wacom bamboo. A tout hasard si quelqu'un vends pas cher son stylet pour intuos 2, je suis aussi preneur. Mais seulement sur Paris.

The transaction for the purchase of a Wacom Intuos 3 failed to … so I revenge on my wacom bamboo. Just in case someone selling cheap intuos 2 pen, I'm interested. But, Only Paris.

Commentaires fermés

Un été en plein coeur du vin!

Lundi 22 août 2011

Je profite de mon poème sur le vin "un vin blanc pour elle", pour vous partager un des vins rouges que j'ai bu cet été

Celui que j'ai préféré est un Margaux du château de Cantenac Brown de 1997.

http://www.cantenacbrown.com/

On sent bien le petit fruité du vin, peut être cerise ou cassis, son côté légèrement corsé, voir poivré en comparaison du Pommerol que j'ai bu quelques minutes avant qui été plutôt acidulé, doux et très fruité.

Après ce qui m'a marqué, c'est surtout l'étiquette doré et le nom du château avec un air d'anglosaxon. La maison est en réalité fondé par un écossais John Lewis Brown.

Sinon, sur le marché les dernières production se négocie aux alentours de 25/30 euros la bouteille.

Pour le pommerol, je ne me souviens plus du tout du domaine. Mais ce n'est pas la première fois que j'en bois. J'avais bu une bouteille de 1995 et une autre de 2005 du même domaine. Seul mon frère sera me donné le nom du producteur. Mais j'ai gardé un très bon souvenir de la bouteille de 1995 que l'on avait dégusté avec une fondu asiatique. (Oui curieusement ca collé bien avec.)

J'ai aussi bu un Macôn, en rouge, mais il n'y avait rien d'extraordinaire. J'ai vite fait d'oublié son nom. D'ailleurs, ca me fait penser que je dois retrouver cette fameuse bouteille de vin blanc que j'ai bu lors d'un anniversaire. Le goût été vraiment exceptionnel pour un vin si jeune et pas si cher que ca(environ 16 euros). C'était peut être un Puligny Montrachet… Enfin, c'est un bourgogne près de Macôn.

 

Evidemment la bouteille n'est pas la bonne, mais ca vous donnera une idée. (Il serait temps que j'investisse dans un appareil photo)

Commentaires fermés
Tags: , , ,
Classé dans consommation |

Un vin blanc pour elle / A white wine for her

Lundi 22 août 2011

[Préface]

A l'origine, j'avais écrit ce poème pour y décrire une relation érotique (virtuelle/imaginaire) entre une femme et un homme.

D'un côté, il y'a la femme, le vin blanc. Elle exprime sa joie, son humeur et ces envies sans retenue. La rosée fait allusion au vin, le rosé; la lumière qui pourfend le verre de vin blanc donnant aussi une joli couleur rosé.

De l'autre, il y'a l'homme, la bouteille qui est admiratif, amoureux et passionné par cette beautée.

Il y'a un échange de regard très difficile à percevoir, du fait que l'homme donne l'impression d'être seul. D'autant plus vrai qu'il y décrit tout ce qu'il voit. Mais, si la jeune femme se dévoile c'est avant tout parce qu'elle sait qu'on l'observe. C'est pour cela qu'elle brille tel une danseuse étoile pour révéler sa beauté.

Il y'a un côté très sensuel dans ce message.

Pourquoi le vin? Et surtout le vin blanc pour parler de ce poème?

Je ne sais plus si c'est parce que j'avais lu "Les gouttes de dieu" ou pas. Mais j'étais dans une phase découverte de vin quand je suis sorti de mes études. D'ailleurs, ce n'est qu'après avoir bu du vin que j'ai découvert ce manga. Ce que je trouvais formidable, c'est qu'en versant une gorgé dans sa bouche, il était possible de décrire quelque chose. Quelque chose d'extraordinaire! Et c'est là que je me suis dit, c'est exactement comme cela que j'aimerais que l'on lise mon poème. Qu'on trouve le sens caché de ces mots.

L'histoire du vin blanc… On dit souvent que les femmes préfères le vin blanc au vin rouge. Peut être du fait qu'il est plus sucré et plus doux que le rouge. Et c'est comme cela que je perçois une femme. Belle et douce.

"Les gouttes de dieu" est un manga de Shu okimoto et Tadashi Agi, édité en France par Glénat.

 

Sorry I did'nt translate my preface.

Révision: 0.02

Date de création: 31 Aoû 2007, 09:12
Date de révision: 21 Août 2011 22:35
Langue: FR / EN

[Un vin blanc pour elle] – version originale corrigée

Jolie, généreuse,
Son pied est enraciné à cette colline.

Entre deux cols y coule une rivière.
Riche en fruit, elle demeure en moi.

A l'aube, pleine de rosé, elle brille.
Le soir, elle crie pleine de joie.

Pleine d'éclat et de couleur, elle se remplit.
Jusqu'à en perdre ses doigts.

La bouteille que je suis,
Aimerais rejoindre sa vénus.

[Un vin blanc pour elle] version 0.02

Jolie, généreuse, pleine de vie et de fruit.
Elle demeure en moi. Bien plus; je suis à elle!

Placée entre deux cols, elle prend racine sur cette colline.
Dans lequel y coule une rivière remplit de son nectar en abondance.

C'est à l'aube, au premier rosée qu'elle brille.
Le soir venu, dans une robe légère, elle crie pleine de joie.

Pleine d'éclat et de couleur, elle se remplit.
Jusqu'à en perdre ses doigts.

La bouteille que je suis,
Aimerais rejoindre sa vénus.

[A white wine for her] version 0.02

Nice, generous, full of life and fruit.
She lives in me. More, I'm at it!

Placed between two passes, it's rooted on this hill.
In which there flows a river filled with the nectar in abundance.

It's dawn, the first dew it shines.
In the evening, in a light dress, she cries full of joy.

Full of sparkle and color, it fills up.
Until he lost his fingers.

The bottle that I am,
Would like to join her, my Venus.

Commentaires fermés

LEE Byeong-Heon sait aussi chanter? / LEE Byeong-Heon know to sing, really?

Dimanche 21 août 2011

J'ai connu LEE Byeong-Heon par le biais de ces films: "JSA", "A bittersweet life", "le bon, la brut et le cinglé", … Oui, vous savez celui qui joue dans "J'ai rencontré le diable".
Et apparemment il ne fait pas que cela… C'est assez surprenant.

I knew Lee Byeong-Heon through these movies, "JSA", "A bittersweet life", "the Good, the Bad and the Weird" … Remember my article about "I saw the devil"
And apparently it's not that … It's quite surprising.

 

Commentaires fermés
Tags: ,
Classé dans acteur, actor |